La Vendée est une destination idéale pour les amateurs de cyclotourisme : c’est aussi l’occasion de découvrir la région autrement. De nombreux circuits et pistes on tété aménagées pour recevoir les fanas de vélo : à vos pédales, on y va !

Première étape : on choisit son itinéraire

Plusieurs options s’offrent alors à vous : vous êtes venus en voiture et vous désirez faire une sortie en vélo, ou vous êtes venus en covoiturage, train ou bus, et vous souhaitez effectuer un véritable séjour de cyclotourisme. Dans les deux cas, la Vendée a de nombreuses possibilités !

  • Si vous êtes férus de cyclotourisme, partez pour un bout de la Vélodyssée ! Entre Bouin et l’Aiguillon sur Mer, en passant par l’île de Noirmoutier, vous pourrez faire quelques étapes de cet itinéraire à l’envergure européenne, sur plus de 200 kilomètres pour la partie vendéenne.

Deuxième étape : l’équipement et l’organisation

Si vous n’avez pas de vélo personnel, ou s’il n’est pas adapté à l’usage que vous souhaitez en faire, sachez que de nombreux prestataires proposent en Vendée des services de locations de vélos. Sur votre camping sur place, ou bien avec un tiers extérieur, vous pourrez disposer d’un vélo adapté très facilement pour vos vacances.

Dans votre sac à dos, pour des petits ou longs trajets, n’oubliez pas de prendre une pompe et un kit de crevaison, un antivol, et des bouteilles d’eau. Si le port du casque est obligatoire, il est évidemment fortement recommandée, notamment pour les enfants.

L’avant et après-saison sont évidemment deux périodes idéales pour effectuer ce type de séjour, surtout pour l’hébergement. En effet, pour résider dans les campings par exemple ( (on vous donne une sélection et notre liste camping vendée ici), sachez que la réservation en location n’est souvent pas possible pour une seule nuit.

L’office de tourisme vendéen a édité une brochure pour vous aider à préparer votre séjour en vélo, n’hésitez pas à al découvrir pour avoir toute les informations.